ASSISTANCE TRAVAUX  ET  EXPERTISE TECHNIQUE DU BATIMENT

Logo telephone-bleu IMG_3253

Conseils, audit et assistance travaux

  auprès des particuliers et des entreprises

09 83 77 00 48

numéro non surtaxé

logo EXPERT BATIMENT PARIS

Les aides, primes et mesures pouvant financer les travaux destinés à réduire votre consommation énergétique

Bénéficiez des Certificats d’Economie d’Energie lors de vos prochains travaux visant à réduire votre consommation énergétique:

 

Les Certificats d'Economie d'Energie (CEE) constituent un dispositif d'incitation pour la mise en place d’actions visant à améliorer la performance énergétique de votre logement (isolation, pose de nouvelles fenêtres, pose d’une chaudière à condensation…) et qui permet de monnayer des certificats d’économie d’énergie auprès des fournisseurs d’énergie (EDF, GDF Suez, Total, etc.).  

 

Exemple : l'isolation de combles perdus d'une maison de 100m2 située dans le Loiret,  vous fera bénéficier d’un chèque de 700€ environ. La demande est à faire avant les travaux sur le site de l’intermédiaire.

 

Afin de pouvoir bénéficier d’une prime économie énergie (ou éco-travaux), vous devez faire obligatoirement appel à une entreprise et les nouvelles installations doivent répondre à des critères de performance énergétique. En cas de plusieurs travaux visant à réduire la consommation énergétique, les primes sont cumulables et viennent en complément du Crédit d’Impôts et d’autres aides. Ces primes sont calculées en fonction de l’économie d’énergie réalisée grâce à ces travaux. Pour en savoir plus, cliquez ici

 

Bénéficiez du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) :

 

Vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt si vous effectuez des dépenses en faveur de la qualité environnementale de votre habitation principale (travaux d’isolation, remplacement de chaudière, des menuiseries extérieures …….).  Le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) a remplacé le crédit d'impôt développement durable (CIDD) pour les dépenses payées depuis septembre 2014.

Le logement doit constituer votre habitation principale et être achevé depuis plus de 2 ans.

Les équipements et matériaux doivent être fournis par une entreprise et respecter des caractéristiques techniques et de performance. Certaines dépenses sont retenues dans la limite d'un plafond. L’entreprise effectuant les travaux doit être RGE « Reconnue Garant de l’Environnement ».

Pour en savoir plus, cliquez ici

 

Seul le recours à des entreprises RGE permettra de bénéficier de certaines aides publiques :

 

À partir du 1er septembre 2014, certaines aides publiques proposées aux ménages souhaitant se lancer dans des travaux de rénovation énergétique de leur logement, seront conditionnées au recours à des professionnels porteurs de signes de qualité « RGE » (Reconnu Garant de l’Environnement) : le 1er septembre 2014 pour l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) et le 1er janvier 2015 pour le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) En cliquant ici, vous trouverez un professionnel RGE.

 

Eco-prêt à taux zéro :

 

L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement sans faire d'avance de trésorerie et sans payer d'intérêts. Depuis le 1er janvier 2014, un éco-prêt à taux zéro « copropriétés » est disponible. 

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

L’anah peut prendre en charge une partie de vos travaux de rénovation :

 

Les taux de subventions applicables dépendent, d’une part, de la nature des travaux et de la situation à résoudre, et, d’autre part, des ressources du ménage. Plus d'informations en cliquant ici

 

Au 1er janvier 2015, quel taux de TVA applicable aux travaux de rénovation d’un logement  achevé depuis plus de 2 ans :

 

Les taux de la TVA applicables dépendent de la nature des travaux :

 

- taux intermédiaire de 10 % (contre 7 % jusqu'au 31 décembre 2013) : travaux d'amélioration, de transformation, d'aménagement ou

  d'entretien,

 

- taux réduit de 5,5 % :

 

            - travaux de rénovation ou amélioration énergétique : pose, installation et entretien de matériaux et équipements d'économie

              d'énergie, respectant des caractéristiques techniques et des critères de performances minimales : chaudière à

              condensation, pompe à chaleur, isolation thermique, appareil de régulation de chauffage ou de production d'énergie

              renouvelable, etc. Plus de détails en cliquant ici

 

            - travaux induits, indissociablement liés aux travaux d'efficacité énergétique, qui figurent sur la même facture que les travaux

              principaux: déplacement de radiateurs ou dépose de sols par exemple. En sont exclus les autres travaux de rénovation ou

              d'ordre esthétique (habillage d'un insert, pose de papier peint...).  Plus de détails en cliquant ici.